TOUS les services web fermeront un jour rss

A l'heure avancée du web 2.0, ou le minitel 2.0 (centralisé) comme l'appellent certains, les services web pullulent sur internet. Un service est tout simplement un logiciel accessible en ligne fourni par un site web, qu'il soit une entreprise ou une âme généreuse. En tant qu'utilisateur final, il est facile de s'appuyer sur ces outils en raison de leur simplicité. Je pense que c'est une erreur, et voilà pourquoi.

La solution facile

Pourquoi y a-t-il autant de service en ligne aujourd'hui, et pourquoi sont-ils autant populaire ? La réponse est très simple. Ils ne sont que la réponse au besoin d'immédiateté qu'a créée l'information moderne.

Un service est une boîte noire. Sans le moindre effort, vous n'avez qu'à copier/coller un code, suivre un lien, donner une information personnelle, et la boîte noire se charge pour vous de ce que vous auriez mis des heures à réaliser. On peut prendre l'exemple très connu et répandu : Google Analytics, le service de statistiques.

Je pense que cet exemple est excellent, parce Piwik existe. Piwik c'est un logiciel open source qui fait globalement exactement la même chose que Google Analytics, qu'il est open source et qu'il faut héberger. Quel est la part de sites qui utilisent le service Google ? D'après W3techs, plus 55% des sites internet utilisent Google Analytics !

En clair, plus de 55% des sites web préfèrent utiliser un service externe, une boîte noire gérée par une entreprise, plutôt qu'ils gèrent eux même. Je rappelle que la qualité du rendu est vraiment très similaire. La solution facile du service est donc celle privilégiée par les acteurs du web...

Fermeture inévitable

Tout cela est assez basique et connu de la plupart d'entre nous. En revanche, saviez-vous que le service que utilisez ou avez prévu d'utiliser allait fermer ? Non, je n'exagère pas. Un service est par essence éphémère et destiné à fermer tôt ou tard. Cela peut être dans un an comme dans 5, 10, ou même 30 ans. Internet est un monde qui change extrêmement vite. Finalement, il s'est démocratisé il y a moins de 15 ans.

Puisque les explications théoriques ne sont pas ma spécialité, prenons des exemples concrets. Commençons par un service web, géré par une entreprise, comme il en existe des milliers. Prenons par exemple l'excellent éditeur d'images en ligne Pixlr (j'en avais parlé ici). Cet outil est donc fourni par Autodesk, une entreprise de génie mécanique. Hors vous connaissez la loi des marchés, il arrivera forcément un jour où l'outil coûtera trop cher par rapport à ce qu'il rapporte, où l'entreprise fermera, où la technologie sera dépassée et nuira à l'image de l'entreprise, etc.

J'ai pris un exemple marginal, et peu critique (j'utilise moi-même Pixlr lorsque je suis sûr un PC où je ne peux rien installer). Mais c'est vrai pour TOUS les services web. Je n'ai pas besoin de citer le géant Google. En clair, s'appuyer sur un service dans la conception d'un outil, est un risque énorme ; et souvent inutile. Un exemple qui me vient à l'esprit sont ces startups qui ne proposent qu'un enregistrement Facebook/Google. Elles se rendent dépendantes d'une API qui de toute façon évoluera ou fermera un jour.

J'ai parlé d'entreprise, mais je propose aussi un service : rssbridge.org. Là, il n'y a aucun enjeu financier. Par contre, si je me fais écraser par un bus demain ou que je décide d'aller vivre en ermite au Népal, le problème est le même.

Soyez intelligent

Dans cet article, je n'essaye pas de montrer que les services web sont le mal absolu. Ils peuvent même être très utiles dans certains cas. Il faut juste qu'avant de l'utiliser, vous vous posiez cette question : quand (et non pas "si") le service fermera, que se passera-t-il ?

Si la réponse est que ça n'a pas d'importance, aucun problème. Sinon cherchez une solution alternative. Il y en a toujours.

En bref, utilisez les services web intelligemment, et n'appuyez pas tous vos espoirs dessus. Sans quoi, vous allez au devant d'ennuis ultérieurs inutiles.

EDIT : Je n'en parle pas parce que ça n'est pas le sujet du billet, mais la protection de vos données et de celles de vos utilisateurs est également à prendre en compte.

8 commentaires

#1 - pierreghz - 09 septembre 2013 @ 13:33 :

Si je voulais être de mauvaise foi, je dirais « merci Captain Obvious », mais je garde ton billet pour le faire lire à d’autres qui n’y ont peut-être pas (encore) pensé. Je le traduirai si j’en ai le courage, d’ailleurs.

Je me demande quand même si ça sert à quelque chose… Quand je parle de ce genre de choses autour de moi, on me regarde de haut et on me dit que je suis simplement paranoïaque/maniaque/chiant à toujours promouvoir l’open-source de vieux barbu pas lavé.

Enfin, les utilisateurs n’ont que ce qu’ils méritent, ceux qui utilisent Facebook méritent largement de se faire profiler et d’en souffrir par la suite, à mon humble avis. C’est indiqué en toutes lettres dans le contrat qu’ils ont *accepté*, et les gens qui ne lisent pas les contrats qu’ils signent n’ont pas ma considération.

#2 - Guillaume - 09 septembre 2013 @ 14:44 :

Personnellement je n'ai jamais réussi à avoir des statistiques avec Piwik sur mon Wordpress... Où alors si, entre 0 et 5 visiteurs / jour là où Google Analytics en indiquait une centaine.

Du coup j'ai tout abandonné au profit d'Awstats...

#3 - Gui_ - 09 septembre 2013 @ 15:53 :

Une bonne solution c'est d'être indépendant.
D'utiliser des services open source que l'on peut installer sur son propre serveur et même maintenir ou faire évoluer soi-même.

Mais ça n'empêchera pas l'utilisateur de devoir se méfier et de se poser la même question : quand (et non pas "si") le service fermera, que se passera-t-il ?

#4 - Khertan - 09 septembre 2013 @ 23:41 :

et pendant ce temps que les utilisateurs lambda se passent eux même les menottes ... des logiciels open source installable sur ses machines se meurent faute d user.

J ai en vain essayé de trouver des outils Web de Time tracking, il y en a peu,,très très peu ... mais foison de 'Web service'

#5 - Knah Tsaeb - 10 septembre 2013 @ 09:22 :

@ Guillaume

Tu peut aussi utilisé Piwik avec les logs Apache, ça fonctionne bien. Tu peut trouver un tas de script dans le répertoire "misc" de Piwik.

Sinon pour en revenir à l'article, je pense qu'il y a aussi le coté : interopérabilité à prendre en compte. Si j'offre un service à mes utilisateurs, je doit aussi leurs fournir un moyen de récupérer leurs données quand ils le souhaitent, de manière autonome et dans un format ouvert et exploitable. Le service doit être la plateforme / applications, pas les données. Après c'est aussi aux utilisateur de faire régulièrement des sauvegardes de leur données.

#6 - Arthur Hoaro - 11 septembre 2013 @ 11:44 :

@pierreghz : Oui, comme je le disais sur Shaarli, c'est du sens commun... Malheureusement, pas forcément pour tout le monde. Une petit piqure de rappel fait toujours du bien. Les mentalités ne se changent pas en un jour.

@Guillaume : Hum.. Je pense que tu devais avoir un petit problème quelque part. Il faudrait comparer les deux, pour voir ce que ça donne.

@Gui_ : C'est évidemment la meilleure solution. Malheureusement, ça n'est pas à la portée de tous, ou de tous les moyens.

@Knah Tsaeb : Oui, le contrôle des données est encore un vaste sujet...

#7 - Camille - 11 septembre 2013 @ 17:01 :

Il est certain que tous ces services vont fermer, je pense que tout le monde en est plus ou moins conscient, le truc c'est que tout le monde n'a pas forcément des objectifs à très long terme et dans ce cas ça leur convient pour le temps que ça dure.

#8 - Pauline Alsace - 11 septembre 2013 @ 17:03 :

Je me suis affranchie des grands services web ayant un quasi monopole pour ne pas être dans l'embarras lorsqu'ils fermeront.

Écrire un commentaire

Quelle est la dernière lettre du mot btxg ? :